Kepler Chevreux IFE

Communiqué KCI – Sortie Gravograph 29/03/2018

Après plus de dix ans, le fabricant et distributeur lyonnais de machines pour le marquage, la gravure et la découpe, fort de 120 M€ de chiffre d’affaires, quitte LBO France pour rejoindre MML Capital et son co-investisseur Bpifrance.

Une page se tourne pour Gravotech. Après plus de dix ans dans le giron de LBO France, qui en avait fait l’acquisition en 2007 auprès du fonds américain Castle Harlan, le groupe lyonnais, fort de 120 M€ de chiffre d’affaires, organise son quatrième LBO. À l’issue d’un processus de vente orchestré par les équipes de Lazard, ce spécialiste de la conception, de la fabrication et de la distribution de machines pour le marquage, la gravure et la découpe rejoint le giron de MML Capital et de son co-investisseur Bpifrance. Le montage est, par ailleurs, complété, par une dette senior levée auprès d’un large pool bancaire – LCL Crédit Lyonnais, Arkéa, BNP Paribas, Caisse Régionale Crédit Agricole Centre Est, CIC Lyonnaise de Banque, ainsi que par une dette junior apportée par Idinvest Partners.

« Gravotech est un groupe auquel nous nous sommes toujours intéressés, explique Henry-Louis Mérieux, managing partner de MML Capital. Positionné sur un marché de niche, cet acteur BtoB réalise, en effet, plus de 80 % de son chiffre d’affaires hors de France et la moitié hors d’Europe. »

Majoritairement détenu par MML Capital, ce groupe regroupe aujourd’hui près de 900 salariés à travers le monde. À la tête d’une vingtaine de filiales commerciales et de trois sites de production répartis entre Troyes, Atlanta et Shanghai, Gravotech propose des solutions complètes intégrant des équipements de gravure, marquage et découpe, mais aussi des logiciels, des consommables et des services associés (installation et maintenance, formations, etc.). D’après nos sources, il réaliserait d’ailleurs 60 % de son activité dans la fabrication et la distribution d’équipements (machines).

Emmené par Gérard Guyard depuis une vingtaine d’années, au côté de Pascal Cros, arrivé comme managing director en juillet 2016, ce groupe, présent sur différentes technologies (laser, micro-percussion, gravure mécanique et rayage), n’en restera pas là. Il souhaite, en effet, poursuivre le développement de produits innovants, notamment dans la technologie laser, et de nouveaux services différenciants. Et ce, tout en renforçant sa présence commerciale dans certaines géographies, comme les États-Unis et la Chine, et en continuant à étoffer ses équipes. Pour ce faire, Gravotech devrait s’appuyer sur un mix entre croissance organique et croissance externe. Le groupe, qui a enregistré une progression régulière de ses performances financières ces dernières années, reste cependant discret sur ses ambitions chiffrées.

Retour